Page 11 sur 13

J'ACCUSE

J'Accuse de Roman Polanski

JEUDI 14 11 2019

SORTIE NATIONALE

14h30 - 17h00 - 20h00 - 22h30

14h30

J'ACCUSE (CCEC) JEUDI 14 11 2019 à 14h30

17h00

J'ACCUSE (CCEC) JEUDI 14 11 2019 à 17h00

20h00

J'ACCUSE (CCEC) JEUDI 14 11 2019 à 20h00

22h30

J'ACCUSE (CCEC) JEUDI 14 11 2019 à 22h30

Cliquez sur l’icône "calendrier" de la séance de votre choix pour l’ajouter à votre agenda

Casting

Réalisation : Roman Polanski
Avec : Jean Dujardin, Louis Garrel, Emmanuelle Seigner ...
Genre : Drame historique, Thriller
Pays : France, Italie (2019)
Durée : 02h12
Langues : Français
Version : Originale française
Adaptation : D'après le roman D. de Robert Harris
Scénario : Roman Polanski & Robert Harris
Photographie : Pawel Edelman
Bande originale : Alexandre Desplat
Distributeur :  Cinéart

Synopsis

Pendant les 12 années qu’elle dura, l’Affaire Dreyfus déchira la France, provoquant un véritable séisme dans le monde entier. Dans cet immense scandale, le plus grand sans doute de la fin du XIXème siècle, se mêlent erreur judiciaire, déni de justice et antisémitisme. L’affaire est racontée du point de vue du Colonel Picquart qui, une fois nommé à la tête du contre-espionnage, va découvrir que les preuves contre le Capitaine Alfred Dreyfus avaient été fabriquées. A partir de cet instant et au péril de sa carrière puis de sa vie, il n’aura de cesse d’identifier les vrais coupables et de réhabiliter Alfred Dreyfus ...

La grande force de "J’accuse", c’est d’exposer de manière à la fois prenante et intelligible cette histoire cruciale, thermomètre d’une époque (…) Dès les premiers instants, cette atmosphère malaisante s’installe, et Roman Polanski expose les faits de manière irréfutable. (…) Avec le support de la musique d’Alexandre Desplat, il dessine un thriller qui confère à l’ensemble une pertinence encore plus grande. Il questionne le pouvoir, l’époque et rappelle aux mémoires des plus jeunes la réalité des faits. Dans ce bouillonnement, les acteurs, et Jean Dujardin en tête, excellent à non seulement trouver une vérité, mais aussi à rendre les faits frappants, effarants, captivants. À la vision du film, on ne peut par ailleurs s’empêcher de trouver une résonance avec l’histoire personnelle du réalisateur, un homme qui lui aussi clame son innocence. Et c’est peut-être ce qui rend le film plus fort encore, qui en fait une réussite, malgré la polémique vénitienne.

Bande annonce

Page 11 sur 13

Feuillet du film

Dossier de presse